Téléphone

06 32 01 15 99

Email

contact@clef-de-voute.com

Horaires d'ouverture

Du lun au dim : 8h - 20h

On attend la chaleur estivale, le soleil est synonyme de vacances, de plage, du sud, du farniente…

Cette planète est vénérée depuis la nuit des temps.

Il est indispensable par ses nombreux bienfaits mais il faut savoir le « consommer avec modération » pour ne pas en subir les conséquences liées à ses risques.

Historique

Les civilisations anciennes vouaient un culte particulier au Soleil, des pyramides lui étaient même dédiées. Les Incas comme d’autres peuples de l’Amérique précolombienne, mais aussi les Egyptiens et les Grecs le vénéraient. Les Romains en Europe ont  été les premiers à associer le culte du soleil à celui de l’Empereur, plus tard, Louis XIV, s’appellera même le Roi Soleil !

Le Roi Soleil

Question de mode

Pendant des millénaires en Grèce comme au bord de la Méditerranée, il était de rigueur d’avoir la peau blanche.

Au XVIIe siècle, nobles et bourgeois ne devaient pas avoir la peau bronzée, seuls les paysans, les soldats ou les marins avaient la peau halée, c’était le signe de leur classe sociale (les roturiers).

Au XIXe, les choses changent. Les « bains de lumière » et les bains de mer sont conseillés aux personnes faibles ou anémiées.

C’est au XXe siècle que des études montrent les bienfaits du soleil pour la synthèse de la Vitamine D.

Bain de soleil plage

Les vacances !

Avec le Front populaire en 1936 et l’arrivée des congés payés, c’est la mode de la peau cuivrée. Les citadins et les Français de toutes les régions vont pouvoir aller à la plage grâce aux routes et aux chemins de fer. Les maillots de bain permettent d’alléger les tenues vestimentaires.

Avec les trente Glorieuses, après-guerre, la durée des congés payés augmente, trois semaines de repos sont alors autorisées.

Puis les choses évoluent, les vacances sont toujours au soleil mais la destination change, les tropiques deviennent accessibles. Nombreux sont ceux qui en profitent.

Actuellement, « être bronzé » est un signe de bonne santé.

Les bienfaits du soleil

Pour le sommeil

L’alternance du jour et de la nuit, le cycle circadien, influence la qualité du sommeil. La sécrétion de la mélatonine, l’hormone du sommeil dépend de cette rythmicité. Son taux est plus ou moins élevé au cours de la journée. Il est haut s’il est l’heure de dormir ou bas, si au contraire, le jour est là et que l’activité doit reprendre.

soleil farniente

Pour la vitamine D

Le soleil favorise la synthèse de la Vitamine D qui participe à la calcification osseuse par l’exposition de la peau aux UV.

Cette vitamine booste aussi le système immunitaire, diminue les risques de maladies cardio-vasculaires….

Cependant cette exposition doit être de courte durée, quelques minutes chaque jour.

Pour le moral et l’humeur

Le soleil et la luminosité jouent un rôle important sur notre moral et sur notre humeur. Quelques jours de temps gris mettent notre moral en berne et l’envie de ne rien faire est présente.

Pour booster notre moral et même éviter la « dépression saisonnière » des techniques comme la luminothérapie ont vu le jour, afin de remplacer la lumière solaire. Des séances sont proposées par des praticiens ou même à l’hôpital.

La luminothérapie s’invite aussi à la maison, avec certaines lampes adaptées à nos intérieurs.

Pour les problèmes de peau

Outre le moral, la lumière et l’exposition « raisonnée » au soleil sont aussi recommandées pour certains problèmes de peau (psoriasis, eczéma…).

Mais, outre tous ces bienfaits, il faut savoir profiter du soleil correctement.

Les risques du soleil

Coups de soleil, risques cutanés

Le risque le plus fréquent est le coup de soleil. Quelle que soit l’altitude, plage, campagne, ville ou montagne, les rayons solaires sont puissants à certaines heures de la journée, d’autant plus que la couche d’ozone diminue.

Qui, pendant son enfance n’a pas eu l’expérience cuisante, après des heures à la plage ou en montagne, d’un coup de soleil. La peau rougie, ou même brûlée, douloureuse pendant plusieurs jours entraînant même des nuits difficiles.

Les femmes enceintes doivent aussi éviter de s’exposer au soleil afin d’éviter les taches brunes appelées « masque de grossesse ».

La lucite est elle aussi due au soleil. Elle se manifeste par des plaques rouges et des boutons, il s’agit d’une allergie.

Outre le coup de soleil, une autre déconvenue est l’insolation. Vertiges, nausées ou même malaises, si elle est sévère, peuvent survenir.

Pour éviter ces phénomènes, la prévention se développe. Les plus petits, dont la peau est fragile, leurs défenses naturelles étant immatures, sont à protéger, d’autant plus que les coups de soleil de l’enfance sont le terrain des mélanomes malins à l’âge adulte ! Beaucoup de tenues de plage pour les petits, sont proposées pour y pallier, le port de chapeaux et de lunettes est aussi conseillé ainsi que l’utilisation de crèmes solaires.

enfant plage risque soleil

Outre le risque de coups de soleil et de brûlures, le vieillissement prématuré est aussi concerné.

Un risque moins connu et dont on parle peu est l’agression solaire au niveau des yeux.

Risque oculaire

L’exposition au soleil et des yeux non protégés par des lunettes dès l’enfance est la cause de problèmes de cataracte à l’âge adulte.  20% des cataractes seraient provoquées par le soleil selon l’OMS.

L’ophtalmie est une brûlure oculaire due à la réverbération du soleil à la montagne comme à la mer. Le port de lunettes de soleil est fortement conseillé.

chapeau lunettes soleil

Alors, soyons raisonnables, profitons du soleil, oui, mais pas à n’importe quel prix !

Comme le disait un slogan publicitaire « le soleil brille, l’imprudence brûle ».

Dosez-le correctement afin de n’en tirer que des avantages et de ne ressentir que ses bienfaits !